Conférence de Stephan Krajcik, ArtLink
Mardi 28 mai 2019, Genève

Peut-on conduire une voiture en regardant dans le rétroviseur ? Bien entendu, non. En tout cas pas sur une longue période sans se mettre en danger. Alors, peut-on piloter une entreprise en regardant dans le rétroviseur ?

Pourtant de nombreux managers font ce choix. Ils investissent une grande quantité des ressources disponibles à vouloir régler des problèmes du passé en utilisant la résolution de problème et ceci sans discernement. Quels sont les effets secondaires sur le moral, la motivation et l’engagement ? Peut-être cette façon de faire a-t-elle sa place dans certains environnements comme une ligne de production qui fabrique un produit à grande échelle. Mais quand il s’agit de l’humain, qu’en est-il ?

Le manager appréciatif fait le choix de changer de regard. Il a bien compris que personne n’est parfait. A commencer par lui-même. Il ne se différencie pas des autres humains avec qui il travaille; il fait partie de cette humanité. Celui-ci sait reconnaître, apprécier, valoriser les points forts, les talents, les dons et les forces vives qu’il y a en chaque personne, chaque équipe et chaque organisation. C’est à partir de ce socle positif que les projets d’avenir peuvent être envisager et se concrétiser.

Stephan est un coach et conférencier. ArtLink accompagne les entreprises dans la prise de conscience et leur transformation vers un modèle humaniste et pérenne. ArtLink propose le mariage de l’art et du lien.

Date
Mardi 28 mai 2019
Entrée libre

Lieu
Café de la Place
Genève

Horaire
18:00 Accueil
18:15 Conférence
19:30 Apéro & buffet

Illustration : Jeremy Bishop ® unsplash.com